BIOGRAPHIE  Elisabeth HOFFMANN

"Artiste peintre girondine, installé au milieu des vignes,
mais grâce à ses expositions Elisabeth Hoffmann voyage beaucoup, en Gironde et au delà.
Les récompenses qui émaillent son parcours témoignent, s'il en faut,
du succès que ces productions rencontrent auprès d'un public de plus en plus large et international.
Ses tableaux respirent la sérénité et la sincérité.
Ses inspirations, la vigne, le bassin d'Arcachon, Bordeaux ou St Emilion
laissent vivre des couleurs vives ou fondues grâce au touché délicat de l'aquarelle.
Elisabeth a à cœur d'exprimer les fondements d'une aquarelle fluide
où quelques touches justes suffisent à exprimer l'essentiel.
Cette artiste attachante et reconnue bénéficie d'une cotation à Drouot depuis 2009
et ses œuvres figurent dans les collections privées du monde entier".

***

"Elisabeth Hoffmann expose des aquarelles « Sereine, sincère, fluide », où elle sait exprimer l'essentiel en quelques touches.

L'ESSENTIEL EN AQUARELLE 

« Je travaille à la prima, sans m'attarder, toujours très instinctivement, et me laisse guider par mon envie, dit Elisabeth Hoffmann. Adolescente, j'ai découvert l'aquarelle, il y a 26 ans, un vrai coup de cœur, et ce médium me comble toujours autant, sa douceur, ses transparences, ces imprévus, la puissance de ses contrastes pigmenté… Tout… Et tellement plus ! »

Elle  s'inspire de son environnement immédiat, les vignes où elle vit dans l'entre-deux-mer Bordeaux, St Emilion est bien sur le bassin, « surtout la lumière et les belles ombres que dessine le soleil ».

Artiste côté à Drouot depuis 2009, lauréate de nombreux salons, prix et récompense, elle a en 14 ans plus de 350 expo à son actif et quelques 1700 œuvres réalisées, que l'on retrouve partout dans le monde.(...). " Article de la dépêche du bassin du 3 au 9 août 2017 Anne de Beaumarché.

***
"Mon environnement immédiat est une source d'inspiration inépuisable.
Je travaille alla prima, sans m’attarder, toujours très instinctivement, et me laisse guider par mon envie. Devant le chevalet, je suis l'inspiration du moment ...
Adolescente, j'ai découvert l'aquarelle, il y a 26 ans, un vrai coup de cœur et ce medium me comble toujours autant...sa douceur, ses transparences, ses  imprévus... J'ai affermi mon style en vivant pleinement ma passion, chaque jour, sans me lasser ni me décourager, et en étant curieuse..." Elsa Colin Journaliste Pratiques des Arts N°133 Avril/mai  2017.

 ***

Elisabeth Hoffmann est née en 1973 à Castres dans le Tarn (81)

mais grandit à LANGON en Gironde (33) région qu’elle n’a jamais quittée.

Très tôt, 14 ans elle croque des portraits au fusain,

à 17 ans toujours des visages mais à la sanguine,

et à 18 ans s’offre sa première boite d’aquarelle.

Cela fait maintenant 26 ans qu’elle se consacre à cette technique,

et même si elle s’essai à d’autres comme l’acrylique,

au final cela ressemble toujours à des aquarelles…

Lors de sa toute première exposition à Créon en Gironde en 2003,

elle ne se doutait pas que ce serait le début d’une nouvelle carrière professionnelle.

Après 14 ans d’expositions, près de 350, et quelques 1700  œuvres réalisées,

l’Aquarelle comble toujours autant l'artiste.

En 2016 elle réalise des huiles de grands formats.

 ***

«…et si l’AQUARELLE m’avait choisie plutôt que l’inverse …

elle est en totale adéquation avec ma personnalité…

je vogue avec elle depuis plus de la moitié de ma vie…
…j’aime flotter dans les douceurs de ses transparences, la puissance de ses contrastes pigmentés,

ses mélanges aléatoires parfois incontrôlables et toujours surprenants, minuscules ruisseaux de couleurs…

ses suaves ambiances, ses ombres et ses lumières, ses atmosphères voilées…
…toujours source de joie… que se soit les pinceaux en mains,

voir la progression de son travail naviguer de-ci delà et évoluer de la bonne façon …
…et encore un puits d’émotions fortes… contempler une magnifique aquarelle, aboutie…
un torrent de bonheur…
…finalement une vraie SOURCE de plaisir…inépuisable...EH »

***

Ses sujets d’inspiration sont très variés :

 « J’aime peindre notre belle région, l’Entre deux-mer, la région Bordelaise où je vis, mais aussi les fleurs au printemps,

des belles marines du Bassin d’Arcachon en été, nos belles vignes à l’automne et pourquoi pas des portraits en hiver…

Tout est source d’inspiration surtout la lumière et les belles ombres que dessine le soleil… EH»

***

"La commission culture communal propose l'exposition de l'artiste peintre girondine Élisabeth Hoffmann, "Bordeaux et ses coteaux "(...). Issue d'une famille amoureuse des arts, Elisabeth Hoffmann apprend à manier le crayon et les pinceaux, très jeune. De toutes les techniques picturales apprises, l'aquarelle demeure sa favorite : sa transparence, sa douceur, ses fondus et ses atmosphères la fascinent.

Souvent qualifiée de peintre régionaliste, elle met à l'honneur le pittoresque des villages girondins et de Bordeaux. L'artiste dessine l'ébauche in situ, prends des photos pour figer la lumière, puis réalise l'oeuvre au calme, en pleine nature, au milieu des vignes, dans son atelier de Sadirac.

Ses œuvres ont été plusieurs fois récompensées lors de concours et de prix nationaux. Depuis 2010, elle figure dans le dictionnaire Guid'Arts cotation des artistes du XVe siècle à nos jours.(..)."  Francis Gérard - Sud Ouest 10 février 2017

 ***

« Au château DUPLESSY. À cette occasion, vous pourrez admirer les dernières œuvres d’ELISABETH HOFFMANN, artiste peintre girondine de talent. Son atelier qui jouxte sa maison de Sadirac est installé au milieu des vignes, mais grâce à ses expositions Elisabeth Hoffmann voyage beaucoup, en Gironde et au-delà. Les récompenses qui émaillent son parcours témoignent s’il en faut du succès que ces productions rencontrent auprès d’un public de plus en plus large et international. Ses tableaux respirent la sérénité et la sincérité. Ses inspirations, la vigne, le bassin d’Arcachon ou Bordeaux laissent vivre des couleurs fondues grâce aux touché délicat de l’aquarelle. Les expositions d’Elisabeth sont aussi didactiques et instructives tant elle a à cœur d’expliquer les fondements d’une aquarelle fluide où quelques touches justes suffisent à exprimer l’essentiel. Ce week-end d’exception est donc l’occasion unique de découvrir et rencontrer une artiste attachante et reconnue qui bénéficie désormais d’une cotation à Drouot et dont les œuvres figurent dans les collections privées du monde entier. » Jean Luc SAPHAR - LADY MAGAZINE mai 2013

 ***

Une artiste fidèle à l'aquarelle :

« Élisabeth Hoffmann, qui a remporté le prix spécial Crédit mutuel, expose jusqu'au 3 avril.

Quelque 1 078 peintures réalisées dont 500 encadrées par ses soins et plus de 150 expositions à son actif depuis la première sur un marché d'art à Créon en 2003. L'aquarelle est bien plus qu'une passion pour Élisabeth Hoffmann, la peinture étant devenue sa profession à temps plein depuis son inscription à la Maison des artistes en 2005.

23 de ses œuvres sont exposées depuis samedi et jusqu'au 3 avril (1) au premier étage du Crédit mutuel au centre-ville de Castillon-la-Bataille. Pourquoi une banque ? Parce que la jeune artiste a remporté le prix spécial Crédit mutuel du Sud-Ouest lors de la finale du concours Couleurs d'Aquitaine qui s'est déroulé en novembre à Montignac. En parallèle, ses tableaux sont exposés dans deux autres agences, à Mérignac-centre et à Mérignac-Arlac.

Du fusain à l'aquarelle.

Avec une mère adepte du pastel, un père et un grand-père dessinateurs, c'est naturellement qu'Élisabeth débute, dès l'âge de 14 ans, ses premiers portraits au fusain, qui reçoivent encore beaucoup de succès. Aujourd'hui, elle les réalise en aquarelle, une technique que l'artiste adopte à 18 ans, quand elle s'offre une première boîte de peinture. « J'aime les transparences que me donne cet outil auquel je suis toujours restée fidèle. Elle me permet de retranscrire parfaitement les thèmes que j'aborde (marine, pinasse, scène d'intérieure, urbaine, 50 peintures du pont de pierre de Bordeaux). L'aquarelle est liée aux surprises créées par le mélange de l'eau et des pigments, elle demande de la spontanéité et une rapidité dans l'exécution. » Élisabeth remporte le concours national d'aquarelle Boesner en 2011 avec un portrait sur le thème de l'Orient, réalisé en seulement une demi-heure.

Esthéticienne de métier, la jeune femme s'amuse à dire qu'elle « préfère mettre les mains dans la peinture que dans le maquillage ». » Sophie BEZANGER -

Journal Sud Ouest mars 2013

 ***

 

   De la difficile technique de l’aquarelle, elle a retenu la rigueur, la précision et la patiente science des couleurs qui se mêlent, se fondent, se superposent ou s’opposent pour donner à son travail une transparence et une légèreté sans pareille. Obtenir des effets aléatoires pour animer le papier pour que l'émotion nous emporte…
   Les thèmes sont libres ; à travers ses tableaux Elisabeth dialogue avec chaque personne. Son approche est personnelle en respectant l’harmonie des couleurs, les bases de l’équilibre, la répartition des formes et de la matière. La tendance de son œuvre picturale évolue du réalisme à l’impressionnisme. A travers ses œuvres, elle fait vivre avec beaucoup de sensibilité, des personnages réalistes et leur donne vie dans un univers alternatif. Immergé dans cette description poétique elle communique avec l’autre et laisse à travers ses peintures, « son empreinte ».   Laissez-vous emporter...   I-I H

 ***

Ses œuvres se trouvent dans des collections privées partout dans le monde : aux Etats-Unis (en Californie, en Floride, en Virginie, à New-York, à San Diego, en Géorgie …), au Canada, en Australie, en Angleterre, en Irlande, en Ecosse, en Norvège, en Allemagne, en Hollande, au Luxembourg, en Autriche, en Espagne, au Venezuela, au Japon, en Corée, en République Tchèque… FH

 ***

« Bien qu’elle peigne dans l’atelier qui jouxte sa maison de Sadirac, au milieu des vignes, près de bordeaux, Elisabeth Hoffmann voyage beaucoup, en Gironde et au-delà, au gré de ses nombreuses expositions. Et avec succès, au vu des nombreuses récompenses qui émaillent son parcours ; elle a ainsi été une des trois lauréates du concours organisé par Boesner l’an dernier. S’avouant inspirée par l’école australienne d’aquarelle, elle (…) a cœur d’expliquer les fondements d’une aquarelle fluide où quelques touches justes suffisent à exprimer l’essentiel. » Laurent Benoist - Magazine L’ART DE L’AQUARELLE N°12 mars/mai 2012

 

 ***

« Elisabeth Hoffmann, artiste aquarelliste, sera l’invité du château (…). Il est toujours délicat et difficile de présenter une artiste telle qu’Elisabeth Hoffmann, tant ses ouvres n’ont point besoin de commentaires; il faut les regarder !

Ses tableaux respirent la sérénité et la sincérité. Ses inspirations, la vigne, le bassin d’Arcachon, Bordeaux, sont des explosions de couleurs allant du fondu à l’éclatement.

« L’aquarelle, c’est la douceur, le flou, la précision, le mouvement, la tranquillité, la quiétude, la passion et le paradoxe, le calme, la concentration, c’est tout…et tellement plus », explique Elisabeth J’aime rencontrer le public, parler, expliquer, c’est essentiel pour moi cette osmose pour la création de mes œuvres », ajoute-t-elle humblement, alors qu’elle est malgré tout cotée à Drouot et que ses œuvres figurent dans les collections privées du monde entier. Perfectionniste dans l’âme, elle quitte le pinceau pour la raboteuse et fabrique elle-même ses cadres adaptés à chaque tableau. Une expo à découvrir et à consommer sans modération. » Michel Laville - journal SUD OUEST Sud-Gironde 2011

 ***

 

« Les délicates aquarelles d'Elisabeth Hoffmann à (…) Arcachon. Elisabeth Hoffmann ne s'inscrit dans aucun courant. Elle a pour elle une maîtrise parfaite de la technique de l'aquarelle et une très grande sensibilité. Dans ces tableaux hors d'âge – ils peuvent aussi bien figurer dans un intérieur contemporain que dans une maison très classique – on sent vivre quelque chose. Ses rives de Garonne et ses vues bordelaises appellent à la flânerie ; les bords de Bassin rappellent les moments calmes des fins d'été ; et devant ses intérieurs, on croit percevoir le bourdonnement des mouches et l'odeur de la confiture. Une peinture sereine, qui détend, qui communique de la quiétude. Les encadrements sont particulièrement soignés. Une exposition qui va bien avec la Ville d'Hiver. Qu'il faut se dépêcher d'aller voir (…). » Christian Visticot - journal SUD OUEST ARCACHON 2011 

 

 ***

« Si elle vit et travaille dans l'Entre deux Mers, Elisabeth Hoffmann est attachée à Arcachon. Par deux fois elle a déjà exposé ses aquarelles aux maisons de quartier des Abatilles et de la Ville d'Hiver. Elle a franchi un pas de plus récemment en adhérant au collectif d'artistes "La Promenade des Arts". Elle revient à Arcachon avec deux nouvelles expos : au restaurant "Le Pique-Assiette", près du petit port, jusqu'au 8 février et ensuite au Troquet du 19 février au 11 mars.

Le travail d'Elisabeth Hoffmann est largement reconnu puisqu'elle a obtenu le 1er prix du concours national d'aquarelles organisé à Bordeaux l'an dernier. Les 8 tableaux présentés au "Pique-Assiette" sont très colorés, et, peints spécialement pour le lieu, montrent de beaux aspects du Bassin.

Elisabeth Hoffmann – "Le Pique-Assiette" – 84 bis, boulevard de la Plage. » Christian Visticot - journal SUD OUEST ARCACHON 2012

 ***

 

« La Gironde vue par Elisabeth Hoffmann. Elisabeth Hoffmann pratique l'aquarelle depuis 1991. Elle a fait sa première exposition en 2003. Ses acheteurs habitent la Hollande, l'Australie, le Japon, le Venezuela ou l'Écosse. Sauf aux États-Unis où une galeriste distribue ses œuvres, Elisabeth préfère les rencontres éphémères d'expos artisanales ou d'événements artistiques aux galeries. « Ce que j'aime, c'est pouvoir parler avec les personnes qui regardent mes tableaux et qui, éventuellement les achètent. C'est très important pour moi. » Ce qui ne l'empêche pas d'être cotée à Drouot.(…) elle expose des œuvres de divers formats, aux sujets variés entre les pinasses, le Bassin, des cabanes, le village de l'Herbe. Mais aussi les lieux emblématiques de Bordeaux : place du Parlement, quartier Saint-Rémy, le pont de Pierre. « C'est pour les Anglo-saxons : ils sont très friands de Bordeaux. » Elisabeth Hoffmann a un style, une identité propre : ses aquarelles sont relevées de pigments qu'elle utilise à bon escient pour donner du contraste. Dernier détail : elle réalise elle-même les encadrements « car c'est l'écrin du tableau ; je veux y apporter le même soin et que le cadre soit en harmonie avec le sujet » » Christian Visticot - journal SUD OUEST ARCACHON 2010

 

 ***

« A ne pas rater. On dit que l’Aquarelle qu’on rate ne se rattrape pas. L’Office du tourisme du créonnais accueille une exposition particulièrement esthétique jusqu’ ‘au 2 aout. Elisabeth Hoffmann de Sadirac, présente plusieurs de ses toiles qui dénotent toutes une sensibilité et une maitrise de cet art si délicat qu’est l’aquarelle. Ces toiles caressent l’œil et donnent envie de les emmener chez soi ; éclatantes de lumière et de couleurs qui rendent les sujets peints très réalistes. »Sylvia Giral - journal SUD OUEST CREON 20/07/2007

 ***

 

…l’Aquarelle est pour moi

douceur, précision

flou et mouvement

tranquillité, quiétude

passion et paradoxe

transparence, contraste

calme et concentration

tout… et tellement plus…

Elisabeth Hoffmann

 ***

 

« Qui a dit que l'aquarelle doit habiter un 0,12 mètre carré?

Elisabeth Hoffmann a opté pour l'aquarelle des grands espaces

le regard plonge vers l'infini des horizons,

la profondeur des tempéraments, la majesté des bâtisses haussmanniennes.

Qu'il est doux de se perdre dans les nuances colorées,

subtiles comme le parfum d'une fleur,

de ressentir la caresse du vent au gré des saisons en un simple coup d'œil.

L'évocation de voyages exotiques ou baroques ne peut non plus nous laisser indifférents,

réveillant en nous les souvenirs ou les rêves d'aventures. »

CB

***

 

« Ayant bâti, à l’orée des bois du Créonnais, l’atelier de ses rêves, Elisabeth Hoffmann y cultive la graine d’artiste qui a germé dans son adolescence.

L’aquarelliste s’est épanouie, animant les pinceaux, l’eau et les pigments pour le plus grand bonheur des amateurs de fraicheur et de subtilité.

Ainsi dans l’atelier fleurissent roses sensuelles et vaporeux arums, voguent pinasses et cavalent fougueux touaregs tandis que sur les murs, Bordeaux l’Elégante offre aux regards ses plus beaux atours. »

L M

***

Ces aquarelles sont lumineuses ....et témoignent d'une grande sensibilité et d'un art très consommé.

PV

 

 ***

« Je me permets d'exprimer avec quelques mots,

(…), les sentiments que ton aquarelle m'inspire.

J'aime descendre du regard le chemin spacieux où le brun, l'ocre, le roux, le vert le blanc se marient avec délicatesse et fondu, et monter la pente douce qui me conduit au milieu des vignes.

J'aime aussi le marqué des ceps de vigne et la vaste chevelure verte qui couronne le vignoble.

J'aime aussi la barrière d'arbres qui protège le village où je vais me rafraichir et me reposer.  J'irai après, rêver au bord de la Garonne qui a retrouvé sa limpidité et ses courbes.

Le ciel va  peut-être me raconter une histoire s'il me laisse deviner la présence de quelques nuages.

(…) Avec toute notre affection. »

DM 

 

 

 

 

CITATIONS

J'ai appris qu'on ne devrait donner de conseil qu'en deux occasions:

Lorsqu'on le demande et en cas de vie ou de mort.

William Shakespeare

 

Le motif est quelque chose de secondaire, ce que je veux reproduire, c’est ce qu’il y a entre le motif et moi.
                 Claude Monet

 

Pour réussir à l’aquarelle, l’effort est essentiel. Se mettre à peindre représente toujours un effort, et comme tout effort intellectuel, nous essayons de le remettre à plus tard, sous n’importe quel prétexte….

 

Tony Couch croit que la transpiration est beaucoup plus importante que l'inspiration.  Les artistes en herbe avec plus ou moins d'aptitude mais avec beaucoup de détermination et d'énergie peuvent dépasser très souvent ceux qui ont plus de "talent" et qui font moins d'effort.  Le secret est la pratique et encore la pratique.  Il dit: « Quand vous pratiquez, rappelez vous que les aquarellistes se divisent en deux groupes - ceux qui sont découragés et ceux qui vont être découragés ! Vous n'avez pas tord d'être découragé - Ça fait partie du jeu.  Le piège est de démissionner à cause du découragement.  Si vous avez le désir, vous allez devenir un peintre compétent et la seule façon de faire faillite est de démissionner. »

Tony Couch

 

The painting has a life of its own. I try to let it come through.

Jackson Pollock

 


One thing that is so important when you paint is to never ever worry about the end result.

Until the fat lady sings, so to speak.
You wait till the last minute, then say,

"Oh, this one has worked, this one hasn't."
And even if it looks it's not happening at the time when you're working

and when you start to worry that you're not gonna make it,

it's very important that you keep going with the momento and enjoy the process.
And if you give watercolour respect, and go with it,

it will actually paint itself for you, and help you out.

Joseph Zbukvic



It's not your painting anymore. It stopped being your painting the moment that you finished it.

Jeff Melvoin

 

 

Painting in watercolor is like walking a tight-rope;

one must achieve a perfect balance between what the paint wants to do

and what the artist wants to do, or all is lost.

Mary C. Taylor

 

 

« L’aquarelle est puissante et veut, sans complaisance,

Qu’un peintre s’accommode à son impatience

La traite à sa manière, et d’un travail soudain

Saisisse le moment qu’elle donne à sa main.

La sévère rigueur de ce moment qui ne passe,

Aux erreurs d’un pinceau ne fait aucune grâce.

Avec elle, il n’est point de retour à tenter

Et au tout premier coup se doit d’exécuter.

Molière

Si quelque chose parle en toi pour te dire: «tu n'est pas peintre », eh bien , dans ce cas mon vieux, peins !Et cette voix là se taira que si tu peins…

Van Gogh

 

 

C'est dangereux le succès. On commence à se copier soi-même et se copier soi-même est plus dangereux que de copier les autres... c'est stérile.

Pablo Picasso

 

 

La peinture, c'est très facile quand vous ne savez pas ... Quand vous savez, c'est très difficile.

Edgar Degas

 

Une aquarelle n'est pas une histoire, c'est la traduction d'une sensation, d'un souvenir, d'un état d'âme.

Hugo Pratt

 

Le charme particulier de l'aquarelle, auprès de laquelle toute peinture à l'huile parait toujours rousse et pisseuse, tient à cette transparence continuelle du papier.

Eugène Delacroix Journal

 

La peinture, c’est un poème qui se voit.

Léonard De Vinci